• Starting Books

Et il me parla de cerisiers, de poussières et d'une montagne..., Antoine Paje


Et il nous parla un peu de sa vie et de son parcours, presque involontaire, vers sa sérénité… Antoine Paje nous offre cent-quarante pages de son chemin, comme s’il nous confiait une histoire précieuse. Précieuse pour quiconque la vit. Cette histoire n’est pas un conte, vous n’y trouverez rien de fantastique. Si ce n’est l’ordinaire. Et le témoignage, la sensibilité d’un homme qui a réussi, à force de se perdre, à se trouver un peu.

Au pays de : « Certaines rencontres peuvent-elles changer le cours d’une existence ? Assurément. Une extraordinaire leçon de vie attend Paul Lamarche, Paul qui pense que réussir sa vie se résume à…réussir ».

La curiosité

J’ai rencontré ce livre il y a un peu plus d’un an. Avant même de le lire, je savais que Et il me parla de cerisiers, de poussières et d’une montagne… avait touché profondément l’un de mes proches. J’attendais de ce livre qu’il me guide comme il en a guidé d’autres, qu’il m’aide à découvrir de nouvelles perspectives, qu’il abolisse mes peurs.

J’ai ainsi lu ce livre à travers les yeux d’un autre. Or, chaque livre se lit par le prisme d’un soi. Ce soi, unique, a ses attentes et ses résonances propres. Alors, absorbée par l’idée véritablement pré-conçue que je me faisais du livre d’Antoine Paje, découvrant ce livre avec une sorte de multiprisme, j’étais très simplement passée à côté.

La simplicité

J’étais passé à côté du message, trop avide d’en trouver un. Je n’y avais lu qu’une « petite histoire ». Je n’y avais vu que le joli parcours d’un homme se racontant.

Je l’ai relu hier, et aujourd’hui. J’y ai vu un peu plus. Une mue. Une découverte de soi par l’écoute de l’autre.

J’y ai suivi un homme et ses moments de vie, ces moments où des « graviers » semés par quelques rencontres marquantes l’ont aidé à se transformer, à laisser passer la peur. « La peur de ne pas être à la hauteur, la peur d’échouer, la peur de ne pas être aimé… ». Je rajouterai volontiers la peur d’être à la hauteur, la peur de réussir ou d’être aimé, entre autres.

Et il me parla de cerisiers, de poussières et d’une montagne est un livre contemporain en prose. Le titre est poétique, mais le livre est simple, presque oral. L’oralité sert ici le réel, le réel sert ici le propos. Le propos est un témoignage. Le témoignage un chemin. Et le chemin nous dit : arrêtez d’avoir peur, parce qu’ « avoir la peur dans sa tête, […] c’est ramper toute sa vie ».

La phrase : « D’ailleurs, il n’existerait pas de destination s’il n’y avait pas de cheminement ».

Le tip : À lire au moins pour la préface et l’introduction.

L’itinéraire : Antoine Paje, Et il me parla de cerisiers, de poussières et d’une montagne, Editions Pocket, 2014. 144p.

#France #Lhomme #2014 #Amour #Amitié #AntoinePaje #Questionnements #EdPocket

   Abonnez-vous pour recevoir chaque chronique dans votre boite email !