• Grey Facebook Icon
  • Grey Twitter Icon
  • Grey Instagram Icon
  • Grey Pinterest Icon

Éloge du risque, Anne Dufourmantelle

13/11/2017

 

Pourquoi le lire ?

 

Il n’y a pas titre plus explicite qu’Éloge du risque. Dans son ouvrage, Anne Dufourmantelle aborde tantôt par le biais de la psychanalyse, tantôt par celui de la philosophie, le plus souvent par l’imbrication des deux domaines, les thèmes, moments, instants cruciaux où la peur du risque se niche dans nos vies. Elle les analyse, les exemplifie pour mieux enjoindre ses lecteurs à aller « au-delà » et prendre le risque de.

 

 

 

L’écriture d’Anne Dufourmantelle, pragmatique, est douce et fluide. Poétique. Cette écriture constitue une raison de plus de s’offrir la lecture Éloge du risque. Anne Dufourmantelle éclaire et fait voyager. Simple et délicate, elle transporte.

 

 

On en apprend des choses ?

 

« Il faut croire que la rupture est devenue une affaire de style […] »

 

L’auteure propose ses réflexions. Comme des chroniques, ses chapitres sont courts et permettent de comprendre sans se perdre, et de s’interroger sans tourner en rond.

 

Anne Dufourmantelle fait donc l’éloge du risque en disséquant notre société, sécuritaire, où la prise de risque n’est souvent envisagée qu’au regard d’une éventuelle survie individuelle et « où le principe de précaution est devenu la norme. » Philosophe psychanalyste, elle fait tour à tour appel à d’anciennes séances de psychanalyse qu’elle a pu elle-même conduire, aux réflexions et travaux de philosophes, ou encore à la littérature.

 

Par ses réflexions éclairées sur la passion, l’oubli, l’amour, la rupture, l’angoisse, l’inconnu, la parole, la croyance, le scandale, l’enfance, l’écriture, Anne Dufourmantelle crée un espace de liberté, d’humanité, d’interrogations, et d’introspection que chacun est libre de visiter par le prisme de sa propre vie. Le lecteur n’apprend ainsi que ce qu’il souhaite retenir.

 

 

Que comprendre ?

 

« La dépression est l’envers de se quitter. C’est ne pas pouvoir se déprendre, se défaire, se délester à temps, s’abandonner à l’ailleurs, pour risquer sa vie. »

 

Anne Dufourmantelle est ici un guide. Elle se propose d’élever les pensées de ses lecteurs, elle leur indique des chemins, les laissant à leur croisée. 

 

Chacun prendra le risque de comprendre. Peut-être qu’il faut laisser l’espace à l’inconnu, laisser la place au risque. Au risque de se trouver, de se retrouver. Ou même de se perdre. 

 

 

Garder en mémoire : « […] car renoncer à souffrir, cela demande beaucoup de courage. »

 

L’itinéraire : Anne Dufourmantelle, Éloge du risque, Éditions Payot et Rivages (2011), éditions de poche, 2014. 288 pages 

 

 

Please reload

Please reload