• Starting Books

La jalousie, métamorphose de l'envie, Marie-France Patti


Pourquoi le lire ?

Le livre La jalousie, métamorphose de l’envie publié aux éditions In Press a pour objet « d’apporter un éclairage précieux sur ces deux processus psychiques ».

La collection Psy pour tous se fait l’écho d’une recherche sur les fondements et définitions, ressemblances et différences de ces sentiments « intimement liés », mais « recouvrant des réalités et des processus profondément différents ».

À l’instar du Rêve, issu de la même collection, les lecteurs de La jalousie ne devront pas craindre de plonger parfois sans filet dans les eaux troubles et savantes de concepts psychanalytiques. Concepts qui mériteraient parfois, pour les non-sachants, d’être explicités plus clairement.

On en apprend, des choses ?

Par des tours et détours, des exemples parfois imprécis, plus ou moins nuancés et justement proposés, des illustrations littéraires et cinématographiques, des recherches psychanalytiques connues et des références étymologiques, mythiques et antiques jugées fondamentales, vous trouverez des ressources intéressantes pour appréhender les concepts de jalousie et d’envie.

Il vous faudra pour autant vous accrocher pour extraire clairement les enseignements que l’auteure souhaite transmettre. En effet, le propos est riche, l’horizon large. La gageure consistait à ne pas se disperser, pour garder un propos cohérent, cohésif et éditorialisé. La richesse du document proposé est indéniable, pourtant à trop vouloir expliquer, le discours se disperse. À trop souhaiter être complet, la démonstration se perd en détails non pertinents (description presque entière d’un film, précisions contextuelles certes intéressantes, mais inutiles, etc.) De la vie quotidienne et professionnelle aux éclairages des grands auteurs et psychanalystes, des mises au point aux prises de vue, les propos de l’auteure se brouillent et noient le lecteur. Noyade dommageable tant les concepts proches de jalousie et d’envie se doivent d’être pédagogiquement déconstruits afin d’être intelligiblement expliqués.

La jalousie, métamorphose de l’envie oscille entre la volonté d’une vulgarisation scientifique et l’absence d’une pédagogie suffisante. Or, l’explication de concepts ne signifie pas pour autant l’abandon des standards, la pédagogie ne se confond pas avec l’imprécision, et la vulgarisation ne relève pas de l’infantilisation.

Que comprendre ?

L’objectif de cet essai est de prouver à quel point les concepts de jalousie et d’envie sont éminemment intriqués. Ces deux processus psychiques évoluent dans toutes les strates de la vie, et dans toutes les relations personnelles et sociales. En amour, et en famille néanmoins, elles sont, selon l’auteure psychologue et les psychanalystes qu’elle cite, omniprésentes (les enjeux de la jalousie fraternelle, la jalousie œdipienne, les drames de la jalousie amoureuse, etc.) Freud, mais surtout Klein et Lacan considèrent l’envie comme précédent la jalousie, la jalousie étant « l’issue positive de l’envie ». Filtres positif et négatif, « [l]a jalousie habille le désire. L’envie maquille la haine. »

L’itinéraire : Marie-France Patti, La jalousie, métamorphose de l’envie, Éditions In Press, Collection Psy pour tous, 2018. 192 pages

Le guide : Merci aux éditions In Press de m'avoir permis de découvrir cet ouvrage.

#EdInPress #Jalousie #Psychanalyse #Lhomme