• Starting Books

Rue des Boutiques Obscures, Patrick Modiano


​Rue des Boutiques Obscures m’a été conseillé. J’envisageais d’enfin lire Patrick Modiano après avoir écouté une interview qui lui était consacrée. Sa sensibilité au monde m’avait émue. Découvrir ses textes, oui, mais par lequel commencer ? Je n’étais pas sûre de vouloir débuter par son dernier livre. Sur une trentaine d’ouvrages, il fallait en choisir un.

Ce fut Rue des Boutiques Obscures.

Au pays de : « Qui pousse un certain Guy Roland, employé d’une agence de police privée que dirige un baron balte, à partir à la recherche d’un inconnu, disparu depuis longtemps ? Le besoin de se retrouver lui-même après des années d’amnésie ? Au cours de sa recherche, il recueille des bribes de la vie de cet homme qui était peut-être lui et à qui, de toute façon, il finit par s’identifier. […] »

Le Je ne sais quoi

Ce Paris insondable. Cet homme inconnu. Ces photos jaunies dans ces boites en fer. Les pages d’un, deux, dix bottins. Cette atmosphère fantomatique, où à chaque rue le brouillard s’épaissit. Il y a un je ne sais quoi d’étonnamment envoutant dans la quête d’identité de ce détective, un je ne sais quoi entre le rien et le tout. Entre le passé, le présent, les souvenirs et les inventions. Au rythme des photos, des rencontres, au rythme des rencontres, des questions.

Guy Roland, amnésique, part à la recherche d’un homme. Il en trouve plusieurs. Ils sont tous lui. Peut-être n’a-t-il jamais été aucun d’entre eux. Pourtant, chaque retour dans le passé français, de l’occupation à l’après, est brutal. Sombre et intrigant. En France, en Suisse, peut-être même en Italie. On ne saura jamais.

Comme le personnage principal, le lecteur se perd dans des souvenirs qui ne sont pas à lui. Comme le narrateur, le lecteur n’aura sans doute pas le dernier mot.

La curiosité

Et c’est ce labyrinthe de réminiscences, de sensations, de mémoires déçues qui me plait. Il m’attire et attise ma curiosité sans délivrer aucun secret.

Livre-introduction ; livre anonyme. Rue des Boutiques Obscures est un mystère. Littéraire. La puissance cachée de ce livre ne fait que donner envie d’en lire plus. De partir à la recherche de Patrick Modiano, avec lui, à travers lui, par son style et cette absence de chemins tracés.

Il y a d’éternelles questions, un chant mystérieux et un appel à l’après.

À suivre.

La phrase : « Je suis passé devant un hôtel et mes yeux ont été éblouis par un lustre qui brillait de tous ses cristaux dans le couloir d’entrée. Il y avait du soleil. »

L’itinéraire : Patrick Modiano, Rue des Boutiques Obscures, Éditions Gallimard, 1978. 256 pages.

#PatrickModiano #France #20esiècle2epartie #Intrigue #Lhomme #LHistoire #EdGallimard #EdFolio